« Merveilles » littéraires à Lurçat

Grâce au partenariat tissé depuis de nombreuses années avec Le Centre Méditerranéen de Littérature, ce n’est pas un, mais trois auteurs qui sont venus au lycée, pour partager leur expérience, échanger avec les élèves et répondre à leurs nombreuses questions.

Sébastien Spitzer, lauréat du prix Méditerranée des lycéens en 2018 pour son premier roman Ces rêves qu’on piétine et en lice pour le prix Goncourt des lycéens pour Le cœur battant du monde a animé la rencontre et a répondu à toutes les questions sur le monde de l’écriture et celui de l’édition. Les élèves lui ont même demandé des conseils d’écriture.


Julien Sandrel, avec son roman La Chambre des merveilles venait à Perpignan pour recevoir le prix Méditerranée 2019.  Il nous a embarqués dans les aventures de ses personnages et a montré sa passion pour l’écriture. L’écriture est vraiment pour ce scientifique un besoin, la « merveille » à côté de laquelle il ne voulait pas passer et donc pour laquelle il n’a pas hésité à changer de vie.

Leîla Bahsain nous a aussi touchés. Le ciel sous nos pas est son premier roman ; elle y peint des femmes ; des femmes marocaines vivant des deux côtés de la méditerranée. Elle nous montre alors les conséquences de la mondialisation et surtout l’importance de l’instruction, de la connaissance. Elle nous donne à voir notre société avec beaucoup de réalisme, mais aussi avec une grande poésie.

 

Merci à ces trois auteurs pour leur générosité, pour la beauté de leur langue ; ils nous ont fait réfléchir mais aussi rêver.

Un grand merci au CML et à André Bonet pour le partage littéraire et culturel, si riche pour notre communauté éducative.

Marie Cwiczynski

      

             

Tags: