Qui est Jean Lurçat ?

Jean Lurçat à la Fondation Firmin Bauby, à Sant-Vicens, à deux pas de notre lycée ...

(article original rédigé par Jean -Claude CAU)

Qui est Jean Lurçat ?

Les tapisseries reproduites sont exposées au musée de Sant-Vicens.
Les panneaux de céramiques décorent les murs du mas.

Nous remercions Mme Solange Bauby et la Fondation Firmin Bauby de nous avoir permis de photographier le mas et les oeuvres exposées.

__________________________________________________________________________________________________________________

Qui est Jean Lurçat ?

__________________________________________________________________________________________________________________

Qui est Jean Lurçat (1892-1966)? (Encyclopedia Universalis, extraits)

Il abandonne des études médicales pour apprendre la fresque puis la gravure. Ses premières tapisseries sont exécutées au point sur canevas (1915-1932). C'est en 1933 que sont réalisées ses premières oeuvres sur métier : [...] en basse lisse, dans l'atelier d'Aubusson pour L'Orage, en haute lisse aux Gobelins pour Les Illusions d'Icare.

En 1938, Lurçat découvre la tenture de l'Apocalypse d'Angers qui est, pour lui, une révélation esthétique (ampleur et poésie) et technique (gros tissage, palette réduite, dessin simplifié).

Il crée ainsi le carton à couleurs non plus peintes mais numérotées et limitées en nombre, révolution technique qui devait entraîner une révolution commerciale ; le temps d'exécution est ainsi réduit, mais le travail du lissier devient purement mécanique. [...]

Influencé en peinture par les fauves, par les cubistes puis par les surréalistes, Lurçat est, dans ses cartons, essentiellement symboliste.

Qui est Jean Lurçat ?

Les symboles, souvent répétés (le coq, annonciateur de l'aurore, le soleil, symbole de vie), parfois originaux et sophistiqués, sont servis par un dessin stylisé, clair et dense où l'utilisation de l'élément végétal comme remplissage des motifs est déjà très fréquente.

Qui est Jean Lurçat ?

La guerre de 1940 oriente Lurçat vers des sujets engagés : Es la verdad (1942) et Liberté (1943, d'après le poème d'Eluard) sont tissées clandestinement à Aubusson.

Puis il travaille à des œuvres monumentales aussi bien pour les églises (Assy, 1947, Tapisserie de l'Apocalypse ) que pour des édifices publics (musée du vin à Beaune, 1947).

Qui est Jean Lurçat ?

C'est en 1957 que commence à Aubusson la mise au métier de cette tenture gigantesque, en dix panneaux, intitulée Le Chant du monde (acquise par la municipalité d'Angers).

Elle illustre sur quatre-vingts mètres de long les angoisses et les espérances de l'homme à l'ère atomique, la "poésie" étant la réponse ultime, optimiste et victorieuse aux agressions diverses représentées essentiellement par L'Homme d'Hiroshima .

Il est un des principaux promoteurs, en 1962, de la biennale de la tapisserie à Lausanne.

__________________________________________________________________________________________________________________

Le site d'Aubusson, dans la Creuse, permet de mieux connaître le monde de la tapisserie. Consultez entre autres pages :

Musée de la Tapisserie d'Aubusson

Article de l'Académie des Beaux Arts (exposition 2004 et biographie de Lurçat)

Le Musée Jean Lurçat de la ville d'Angers permet d'admirer l'oeuvre colossale de Lurçat Le Chant du Monde, tapisserie de 80 m de long sur le modèle d'une Apocalypse.